Pierre Bertholon avant « l’abbé électrique »

Séguier correspond avec Pierre Bertholon (1741-1800) bien avant que celui-ci ne devienne « l’abbé électrique », le talentueux héritier de l’abbé Jean-Antoine Nollet et de Benjamin Franklin.

C’est le savant lyonnais Claret de La Tourrette qui met le jeune Pierre Bertholon en relation avec Séguier, en 1774, en lui confiant la tâche d’envoyer des spécimens naturels au savant nîmois. Après avoir été professeur de théologie à Marseille (1767-1770), Bertholon est alors enseignant au séminaire de Béziers. Cette nouvelle connaissance est une aubaine pour le jeune homme, qui profite des amples connaissances de Séguier pour lui soumettre les différents mémoires qu’il présente aux académies méridionales, à Nîmes en 1774 et à Montpellier en 1777. Comme d’autres jeunes gens de sa génération, c’est de ces concours que Bertholon attend la reconnaissance de ses pairs et un tremplin vers la notoriété. Il sollicite également Séguier pour des lettres de recommandation, à l’occasion d’un voyage qu’il fait en France en 1774.

Une fois Pierre Bertholon lancé dans la carrière, parti à Paris (où il rencontre Franklin et installe les premiers paratonnerres), lauréat de l’académie de Lyon en 1779, 1780 et 1784, chargé de mettre en place un cabinet de physique pour les États de Languedoc, la correspondance s’amenuise : après 1777, on ne compte plus que deux lettres de recommandation confiées à des voyageurs en 1783.

Pour lire les 21 lettres de Bertholon adressées à Séguier (BM Nîmes, ms. 138), filez vers www.seguier.org

Bibliographie

Poirier, Jean-Paul. L’Abbé Bertholon, Un électricien des Lumières en province. Paris : Hermann, 2008.

Chabot, Hugues, « Bertholon, l’abbé électrique », https://bibulyon.hypotheses.org/7392

Citer ce billet: Emmanuelle Chapron, "Pierre Bertholon avant « l’abbé électrique »," publié sur Archives savantes des Lumières, 25/02/2018, https://seguier.hypotheses.org/383.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.