Nîmes au temps de Jean-François Séguier

Le nom de Jean-François Séguier reste fortement attaché à sa cité natale, sa « patrie » si présente dans ses écrits et dans ses préoccupations, malgré vingt-trois ans d’absences. Bien qu’il ait affirmé en 1755 à Carlo Alione que la ville n’avait gère changé depuis son départ, la cité Languedocienne avait en réalité connu de profondes transformations, passant de 25 000 habitants à plus de 40 000 dans les années 1770.  Ces trois plans se proposent de restituer « l’espace Séguier », en 1705, année de sa naissance, 1755, année de son retour, et 1784, année de sa disparition.

Nîmes au temps de Séguier

View of Nismes (John Rocques) 1751
Carré d’Art Bibliothèque, 44738. Cliché F. Pugnière


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *