Lettres de Joseph-Maximilien Séguier à son frère Jean-François

La longue letBassin de la fontaine 2tre écrite par Joseph-Maximilien Séguier, le plus jeune frère de Jean-François, est un témoignage irremplaçable. Fasciné dès les premiers travaux de creusement par l’abondance des vestiges romains exhumés, il suivit de très près le déroulement du chantier, probablement grâce aux liens de parentèles qui unissaient les Séguier à la notabilité nîmoise. Il rédigea ainsi en février 1740 une longue lettre en forme de mémoire décrivant avec précision les structures et les objets découverts, tout en recopiant avec soin les inscriptions. Bon dessinateur (il avait appris à manier le crayon avec un des frères Natoire dont l’oncle dirigeait les travaux de La Fontaine), il envoya à son frère un plan d’ensemble, malheureusement perdu.

Ce document, accompagné de la réponse de Jean-François, a malheureusement disparu des fonds de la bibliothèque municipale de Nîmes dans les années 1940, mais une partie du document avait été publiée en deux livraisons dans le Vieux Nîmes en 1934 et 1935. La réponse de Séguier à son jeune frère avait été quant à elle transcrite vers 1840-1850 par l’antiquaire Auguste Pelet (Ms 504, Lettre de M. Séguier touchant les découvertes de la Fontaine de Nîmes écrite de Vérone 22 février 1740 en réponse à celle de son frère. M. Séguier, 1740).

Par un heureux concours de circonstances, les documents perdus (qui avaient été catalogués dans le ms 302) ont été retrouvés et vont prochainement être restitués à la ville de Nîmes, ainsi qu’une lettre de Séguier à Léon Ménard. Pour l’instant, seules les copies et parties publiées ont été mises en ligne, mais les lettres complètes seront transcrites d’ici la fin de l’année.

Elles apportent beaucoup à la connaissance du site de La Fontaine et notamment à compréhension de la grande inscription qui ornait le fronton du grand bâtiment méridional de l’Augusteum. Les fragments, qui viennent d’être admirablement restaurés, constitueront une des pièces maîtresses du futur Musée de la Romanité.

Citer ce billet: François Pugniere, "Lettres de Joseph-Maximilien Séguier à son frère Jean-François," publié sur Archives savantes des Lumières, 03/09/2016, https://seguier.hypotheses.org/231.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.